Léna Mill-Reuillard
Machinari 

Du 19 novembre 2015 au 30 janvier 2016
Vernissage le 19 novembre à 19 h

> Dossier de presse

 
Résidence de production-diffusion en collaboration
avec PRIM
 

Récipiendaire de la résidence de production-diffusion PRIM-Dazibao, Léna Mill-Reuillard a réalisé l’installation Machinari. Par diverses manipulations, l’œuvre propose un jeu perceptif où alternent images fixes et images en mouvement, espaces fictifs et espaces réels. Dans une succession de plans-tableaux, se déploie ainsi une série de leurres spatiotemporels qui déjouent le regard du spectateur pour mieux le prendre au jeu de l’image. Des horizons bucoliques aux scènes domestiques en passant par des cadrages formalistes, l’œuvre navigue finement entre images, lieux et temporalités.

En se mettant en scène dans l’œuvre et en manipulant sous nos yeux les images, Léna Mill-Reuillard donne présence, matérialité et corporéité à la représentation. Ces gestes performés, qui ne sont pas sans rappeler ceux associés au métier de photographe, suggèrent un questionnement plus large de notre rapport aux images, un questionnement que soulèveraient la construction, la transmission et l’interprétation même de celles-ci.

Dans le contexte de cette exposition, l’œuvre de Léna Mill-Reuillard jouxte celles de Gabriela Löffel et de Nadia Seboussi. Quoique déployant chacune des enjeux thématiques singuliers, les trois artistes se penchent sur la méthodologie de la représentation, sur ce qui se pose dans cet interstice entre notre vision du monde et l’image, tant sur le plan perceptuel que sociopolitique ou sémantique. Les trois propositions réunies offrent un regard sur cette traduction que nous faisons du monde par le biais des images et soulèvent par extension toute la question de l’influence, de la transmission et de la réécriture de l’histoire. 


Léna Mill-Reuillard travaille l’image, qu’elle soit photographique, vidéographique, ou cinématographique. Elle détient un baccalauréat en cinéma ainsi qu’une maitrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Son travail a été présenté à la Galerie de l’UQAM, à la galerie Les Territoires et au centre VU. Plusieurs films auxquels elle a participé à titre de directrice photo ont voyagé dans de nombreux festivals. L’un d’eux, La coupe, s’est mérité, entre autres, le Short Film Jury Award: International Fiction au Sundance Film Festival 2014.

L’artiste remercie le Conseil des arts du Canada, Dazibao, PRIM, Le Cabinet et Post-Moderne pour leur soutien et tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce projet.

 
Cette exposition a été organisée pour Dazibao par France Choinière en étroite collaboration avec l’artiste. Dazibao remercie l’artiste et PRIM de leur généreuse collaboration ainsi que ses membres pour leur soutien.