Une activité de médiation culturelle itinérante et gratuite pour les écoles, les cégeps et les bibliothèques.

 

À une époque où l’image est devenue un véhicule privilégié de savoir et de réflexion, il apparait essentiel de former notre regard à sa lecture. L’exposition portative propose de découvrir les pratiques actuelles en art vidéo et de réfléchir aux questions qu’elles soulèvent à travers des œuvres tirées du projet Home Sweet Home. À propos de l’inquiétude, présenté il y a peu à Dazibao.

Le but de cette activité est de développer chez les spectateurs des moyens d’interprétation des images en les amenant à se poser des questions sur celles-ci. L’animateur projette les œuvres dans la classe et adapte la discussion selon l’âge des participants. Plutôt qu’un atelier didactique sur l’art contemporain, l’exposition portative favorise une approche intuitive, qui laisse la parole à chacun et où toutes les questions sont permises.

Aucun matériel particulier n’est requis de la part de l’école. Selon l’âge des participants et le temps disponible pour la présentation, une sélection d’œuvres est faite parmi les suivantes :

 

Les œuvres

• Juan Betancurth, Limpia (2012) | Un autoportrait vidéo dans lequel un objet domestique devient une extension du corps, en même temps qu’un instrument de pouvoir.

• Johanna Billing, Where She Is At (2001) | Par une journée magnifique, une jeune femme grimpe au sommet d’une tour de tremplin mais hésite à sauter.

• Joseph Ismail, Beyond the Pleasure Principle / High Wire (2010) | Dans un mouvement répétitif et précaire, à la recherche d’un point d’équilibre inatteignable, l’artiste se balance nonchalamment sur sa chaise.

• Patrick Jolley & Reynold Reynolds, The Drowning Room (2000) | Dans une maison en apparence normale mais plongée sous l’eau, des gens vaquent à leur quotidien, suffocant et de plus en plus noir.

• Søren Lose, Home Video (2006) | La visite sans artifice d’une maison vouée à la démolition et dont le mystérieux habitant semble n’avoir jamais rien jeté.

• Paulette Phillips, The Floating House (2002) | Une vieille maison posée sur l’eau dérive longuement avant de se fendre et de couler au fond de l’océan.

• Jon Sasaki, The Destination and the Journey (2007) | Portrait vidéo de l’artiste au volant de sa voiture tandis qu’il consulte attentivement une carte routière entièrement déployée devant le pare-brise.


L’Exposition portative est disponible toute l’année. Pour la réserver, contactez la médiation culturelle.


Les expositions portatives antérieures ont présentées les œuvres de:

Bas Jan Ader, Olivia Boudreau, Romeo Gongora, Philippe Hamelin, Manon Labrecque, Sylvie Laliberté, Mathieu Latulippe, Daniel Olson, Nicolas Renaud, David Tomas et Karen Zalamea.

 
Ce projet bénéficie du soutien financier du Ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal.